Père de famille et partir à la rencontre d’une femme russe !

A l’Agence CQMI nous avons des profils d’hommes très différents qui viennent s’inscrire et imaginent découvrir à l’Est leur future épouse. Beaucoup d’entre eux sont au-delà de la quarantaine d’années et nombreux sont les pères de famille. Découvrir une femme en Russie ou en Ukraine pour le restant de ses jours, pour se marier, pour vivre heureux, c’est une chose qui se passe tous les ans dans notre agence matrimoniale, mais tous ces hommes ou presque n’avaient pas appréhendé au départ les différences cruciales qui existent entre le monde slave, le canada et l’Europe occidentale. En Ukraine ou en Russie, les hommes qui divorcent abandonnent rapidement leurs enfants, car ils sont peu contraints par la justice dans leur pays à payer des pensions alimentaires, et la tradition veut que les enfants vivent toujours avec leur mère. Ces femmes donc n’imaginent pas du tout qu’un père de famille puisse vivre avec ses enfants, en avoir la garde ou encore la charge complète. C’est le sujet d’un article qui a été rédigé par Nadia, notre assistante et coordinatrice au CQMI qui a une importante expérience de la recherche matrimoniale dans son pays l’Ukraine par des hommes occidentaux.

Marier une femme russe en France

Si en Occident c’est une chose tout à fait normale, très répandue, les femmes ukrainiennes et russes seront choquées pour une partie d’entre elles, charmées pour l’autre partie. Il existe en effet une tendance très nette de la femme slave à la jalousie. Ces femmes n’envisagent pas de vivre dans une ambiance rappelant l’ancienne vie de leur mari, en la personne et présence permanente des enfants d’un premier mariage. Les familles recomposées sont légions en France, au Canada ou en Belgique, en Russie et en Ukraine c’est quelque chose de moins évident, en partie par la difficulté des femmes à découvrir un homme (du fait de leur sous nombre), et encore plus des femmes divorcées avec des enfants. Les Russes et Ukrainiens ont peu de goût pour l’altruisme et préfèrent au pire avoir des relations sexuelles avec ces femmes et tenter de les garder à distance… pour ne pas avoir à charge leurs enfants. Dans beaucoup de cas, une fois un autre homme en face de son ancienne femme, le père de famille slave cessera vite tout envoi d’argent, en laissant la charge au nouveau chef de famille. C’est une des raisons essentielles d’un refus culturel des femmes slaves d’avoir « à supporter » des enfants d’autres mariages (par effet presque culturel). Cette précision montre bien l’énorme fossé qui peut parfois exister entre les deux mondes slaves et occidentaux .

Au CQMI, nous avons des valeurs et une mission, c’est celle de faire se rencontrer des hommes essentiellement francophones du Canada, d’Europe, d’Afrique du Nord, avec des femmes de Russie, d’Ukraine et d’ailleurs. Antoine Monnier fondateur de l’agence est lui-même père de famille, des enfants maintenant déjà au début de leur âge adulte, mais il a accueilli en même temps que sa femme ukrainienne Borislava, une jeune enfant, Diana. Cette problématique du père de famille et des enfants, de la vie de famille, de la vie de couple est au cœur de l’Agence CQMI. Nous défendons des valeurs traditionnelles, nous sommes ici pour former des couples solides, des mariages durables. Notre but est de faire que des gens soient heureux, de faire se rencontrer ces hommes et ces femmes, afin que peut-être une osmose se crée, que les prémices de l’amour s’emparent de nos adhérents et adhérentes. Vous pourrez retrouver certaines de nos valeurs et une vraie transparence  à travers une vidéo, qui explique et montre bien ce qu’est le CQMI.

Coordonnées de l’Agence Matrimoniale Russe:

Agence Matrimoniale CQMI
Adresse : 5028, avenue Henri Julien, Montréal, Québec, H2T2E3
Tel : +1 514 794-5053 (Viber)
Email : info@cqmi.ca
Skype : Antosha71
Facebook et Instagram : @Agencecqmi
YouTube : https://www.youtube.com/cqmica
Live tous les Dimanches à 20 heures en France !

Offre meetic gratuit 3 jours Meetic 3 jours gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *